Iran : Mourir en prison

Soutenez aussi la campagne pour Ali Younesi et Amirhossein Moradi en ajoutant votre voix dans un commentaire ici.

En quelques jours, entre la fin de 2021 et le tout début de 2022, l’écrivain et cinéaste Baktash Atbin et le militant Adel Kianpour sont morts en prison. Le premier atteint du Covid transféré en soin après dix jours d’attente, le second après une grève de la faim. L’un à la prison d’Evin, l’autre à celle d’Ahwaz, ils avaient le même chef d’accusation « Atteinte à la sûreté de l’État ». Suffisante et implacable accusation dont sont frappés bien d’autres prisonniers, notamment les enseignants (lire ici) et les étudiants (lire ici).

Adel Kianpour | Baktash Atbin

Nous pensons à eux et à leur famille dévastée par le chagrin. Nous pensons à tous ceux emprisonnés comme eux.

Autres liens d’informations :

https://www.middleeastmonitor.com/20220103-rights-group-jailed-iranian-dissident-dies-on-hunger-strike/

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/10/en-iran-le-poete-emprisonne-baktash-abtin-meurt-faute-d-acces-aux-soins_6108857_3210.html

 

Soutenez aussi la campagne pour Ali Younesi et Amirhossein Moradi en ajoutant votre voix dans l’article qui leur est consacré.

S’abonner
Notification pour
guest
Fonction / Position
Institution / Entreprise

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires