Mahsa Amini : Solidarités et Étudiants en prison

Étudiant passé à tabac à l’université nationale de science et technologie :

Enlevé par une demi-douzaine de personnes identifiées comme membres d’une milice universitaire, puis passé à tabac dans la salle d’ablution. Son portable a été confisqué et fouillé après qu’ils lui ont extorqué le mot de passe par la violence.

L’association Mo-Ha veut ici rendre hommage au courage des étudiants.

Les déclarations suivantes témoignent du courage des étudiants qui les ont écrites et signées. Ce sont parfois des lettres adressées aux responsables universitaires, aux responsables politiques, souvent des hommages et textes de soutien aux jeunes assassinés, torturés, emprisonnés par le régime.

Ce sont des appels au peuple iranien au nom de sa jeunesse, de son avenir. Elles portent les volonté de changement qui sont au cœur du soulèvement actuel : droits des femmes en particulier, des êtres humains en général, respect des libertés, respect de la vie.

Elles montrent la révolte qui gronde face à un avenir confisqué. Cette révolte utilise des moyens démocratiques et pacifistes mais ne craint pas de se dresser face aux balles, aux viols, aux coups, aux chantages, à la censure, aux mensonges.

Ce courage ouvre un nouveau chapitre de l’histoire iranienne des combattants de la liberté.

En revanche, il nous est malheureusement impossible de leur rendre justice en les traduisant intégralement. Aussi, nous vous en proposons deux traductions et un aperçu visuel, avec nos salutations et en vous remerciant de votre soutien.

Traduction de deux communiqués étudiants

Communiqué de la faculté de Médecine de la ville de Kachan :

Nous étudiants de la faculté de Kachan informons par la présente que nous faisons une grève illimitée et rejoignons les autres universités du pays qui font grève pour protester contre l’injustice à l’encontre des étudiants et de l’ensemble de nos concitoyens. Tant que les arrestations, les emprisonnements, le parasitage de l’internet et l’accès aux réseaux sociaux perdurent nous boycottons cours et travaux pratiques et :

Nous invitons les professeurs, les cadres, employés universitaires de combattre l’injustice et de joindre le mouvement civique pour nos droits.

Ce mouvement n’est lié à aucun groupe, parti et organisation et il émane d’une décision collégiale estudiantine.

Étudiants du Centre de l’Enseignement Supérieur Bouin Zahra

Par la présente les étudiants du Centre de l’Enseignement Supérieur Bouin Zahra vous informent que nous ne participerons plus aux cours jusqu’à nouvel ordre. Nous exigeons l’arrêt immédiat des bastonnades et des arrestations, la libération des étudiants emprisonnés dont certains sont portés disparus. Nous exigeons l’accès à l’internet qui est un outil indispensable pour nos études. Nos revendications sont pacifiques et elles continueront. Nous demandons à tous les étudiants et aux professeurs d’autres universités de joindre le mouvement, de prendre position face à cette situation aux retombées tragiques, de mettre fin à la présence des forces de sécurité dans les universités et surtout d’exiger la libération sans conditions des étudiants.

 

 

 

Un apperçu de l’engagements universitaire en Iran

 

 

Portraits d’étudiants emprisonnés

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.


Libérations sous caution :

  • Mohammed Arab, directeur de l’association de culture et de civilisation islamiques de l’université Noshirvani de Babol, a été libéré sous caution.
  • Zahra Yas Maini, étudiante en master de sciences politiques de l’université Alameh Tabatabai, a été libérée sous caution.
  • Armin Jalali Roshan, étudiant en informatique à Polytechnique arrêté à son domicile, a été libéré le 7 octobre.
  • Mohamed Davad Khodavi, étudiant en cinéma à l’université d’architecture et d’art de Pars, a été libéré le matin du 8 octobre.
  • Youssef Timouri, étudiant en études sociales de la faculté de lettres et de sciences humaines de l’université Shahid Beheshti, a été libéré le 8 octobre.
  • Armin Jalali Roshan, étudiant en informatique à Polytechnique arrêté chez lui, a été libéré le 8 octobre.
  • Behdar Behdari, étudiant en médecine de l’université de sciences médicales du Lorestan a été libéré le 8 octobre.
  • Mohammed Hossein Cha’aei, étudiant de l’université Alameh Tabatabai, a été libéré avec une caution de 18 587 euros (200 millions de Toman).

 

#étudiantsaveclepeuple.

 

Voir aussi Tuée pour des mèches de cheveux
+ Étudiants solidaires

S’abonner
Notification pour
guest
Fonction / Position
Institution / Entreprise

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires