Entretien avec Sara Jafariyeh

“Le 13e gouvernement sera
celui de la culture !”

Monsieur le ministre, est-ce en contrôlant et brimant cette jeunesse talentueuse que vous comptez respecter sa créativité et la mettre au service du pays ?

Un rapport de 83 pages détaille la politique culturelle du nouveau gouvernement mis en place par le président Raissi élu en juin 2021 : une reprise de contrôle idéologique sur tous les aspects de la culture !

Concernant la mode vestimentaire et ses créateurs, voici quelques lignes directrices du programme du nouveau Ministre de l’Orientation islamique et de la culture (sic), Monsieur Mehdi Esmaili :

– Soutien appuyé aux stylistes de vêtements islamiques, le but étant d’atteindre l’autosuffisance dans l’industrie du vêtement, tout particulièrement le Tchador.

– Stopper la production de tout ce qui ne serait pas conforme aux préceptes religieux et interdire la mise en vente de vêtements « attentant à la pudeur et à la chasteté publique ».

Monsieur Esmaili propose ainsi la création d’une banque de données recensant les stylistes et créateurs (trices) de modes. L’inscription obligatoire et la délivrance d’un permis de travail permettraient, selon le Ministre, de bloquer les contrevenants et tous ceux qui propagent la culture anti-islamique de l’habillement.

Lors de sa première interview en tant que ministre, Monsieur Esmaili déclara pourtant que « le gouvernement respecte les acteurs du monde de la culture et de l’art, toutes tendances confondues, car il a besoin d’eux pour faire évoluer la société ! »

L’interview de Sarah Jafariyeh, jeune et brillante créatrice de mode, notre blog de ce mois, est l’occasion idéale pour rappeler au ministre de tenir ses belles paroles et transformer ses promesses en actes !

Monsieur le ministre, est-ce en contrôlant et brimant cette jeunesse talentueuse que vous comptez respecter sa créativité et la mettre au service du pays ?

Mo-Ha

Sarah Jafariyeh portant une de ses créations.

Vous pouvez écrire un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *